Post

PACS

 

Démarches :

Le lieu d’enregistrement du Pacs dépend du pays de la résidence commune.

Si la résidence commune se trouve en France, il s’agit soit du tribunal d’instance du ressort de la résidence, soit d’un notaire.

Si la résidence commune se trouve à l’étranger, il s’agit du consulat de France compétent.

Les futurs partenaires doivent se présenter en personne lors de l’enregistrement du Pacs. Il n’est pas possible de se faire représenter par un tiers.

Le greffe du tribunal d’instance, le notaire ou le consulat peut exiger que le dépôt du dossier se fasse uniquement sur rendez-vous.

En cas d’empêchement grave d’un ou des partenaires, le greffier ou le notaire peut se déplacer au domicile pour enregistrer le Pacs.

 

Chaque partenaire de Pacs doit être majeur.

Un mineur, même émancipé, ne peut pas conclure de Pacs.

 

Un Pacs ne peut pas être conclu :

  • si l’une des deux personnes est déjà mariée,
  • si l’une des deux personnes est déjà engagée par un Pacs.
  • Le futur partenaire ayant conclu un Pacs par le passé et l’ayant dissous, doit vérifier que la mention de la dissolution a bien été inscrite sur son acte de naissance.
  • entre ascendants et descendants en ligne directe,
  • entre collatéraux jusqu’au 3eme degré (frères et sœurs, oncles et nièces, etc),
  • entre alliés en ligne directe (belle-mère et gendre, beau-père et bru, etc).

 

Pièces à fournir : 

  • Actes de naissance et pièce d’identité
  • Attestation sur l’honneur, sur papier libre, au terme de laquelle chaque partenaire certifie qu’il n’a pas de lien de parenté ou d’alliance avec l’autre empêchant la conclusion d’un Pacs et indiquant l’adresse à laquelle les partenaires fixent leur résidence commune. L’adresse doit être située dans le ressort du tribunal où est faite la déclaration conjointe de Pacs
ALBUMS PHOTOS
MAIRIE D’ANOUX